Bénin: Code de Conduite contre les abus sexuels introduit au niveau national dans les etablissements scolaires

 

 

L'introduction d'une charte de bonnes pratiques dans les établissements primaires du Bénin en décembre 2016

 

Un an après l'institutionnalisation d'un code de conduite contre l'abus sexuel et l'exploitation sexuelle dans les établissements scolaires secondaires, un tel code est également imposé aux écoles primaires du Bénin, sous forme d'une « Charte de Bonnes Pratiques ». A cette fin, le Ministère de l’Enseignement maternelle et primaire (MEMP) a adopté le 21 décembre 2016 l'arrêté n° 299.

 

L'arrêté 299 dispose dans ses articles :

 

« Il est est institué dans les Ecoles Primaires et les Ecoles Normales d'Instituteurs, une charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels.

Ladite charte peut être contextualisée par chaque Ecole Primaire et chaque Ecole Normale d'Instituteurs. La charte de bonnes pratiques comporte les parties suivantes:

  1. engagement des maîtresses/maîtres
  2. engagement des écoliers
  3. engagement des parents d'élève
  4. engagements des vendeuses/vendeurs
  5. engagement des directrices/directeurs

 

... chaque Ecole Primaire et chaque Ecole Normale d'Instituteurs [peut insérer dans la charte] d'autres mentions [conformes] à leur règlement intérieur et compte tenu des spécificités liées au milieu. »

 

Vue le fait que beaucoup d'abus sexuels arrivent en milieu scolaire, l'élaboration et l'implémentation d'une Charte de Bonnes Pratiques contre les violences sexuelles dans des établissements scolaires sont élementaire dans le projet commun de KiRA et son partenaire CIPCRE-Bénin.
La décision du MEMP d'établir une telle charte au niveau national constitue un grand succès du travail de sensibilisation et de lobbying intensif effectué par CIPCRE-Bénin et ses alliés. Mais il reste le grand défi de son implémentation effective dans tous les établissements scolaires afin de créer un environnement protecteur des enfants.

Rapport sur l'introduction d'une charte de bonnes pratiques dans les établissements secondaires en décembre 2015

L’Arrêté portant institutionnalisation de la Charte de Bonnes Pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels a été signé le 17 décembre 2015. La Charte s’impose donc maintenant dans tous les établissements secondaires d’enseignement général, professionnel ou technique.

 

Un canevas type avait été élaboré en 2012 avec la direction, les enseignants, le personnel de service, les élèves, les parents d’élèves et les vendeurs de différentes communautés scolaires et expérimenté dans des établissements pilotes. Un bilan avait été dressé et un important travail de vulgarisation effectué lors de différents ateliers.

 

Le bénéfice pour les enfants était net dans les établissements pilotes :

  • Diminution nette, tendant vers l’élimination des grossesses précoces
  • Fin du harcèlement sexuel des filles aussi bien de la part des enseignants que de leurs camarades garçons
  • Baisse de la déperdition scolaire des filles
  • Plus de respect et de dialogue entre garçons et filles
  • Dénonciation des abus

 

La Charte s’impose aux établissements selon le modèle proposé par le projet. Elle comprend l’engagement formel des enseignants, des élèves, des parents d’élèves, des vendeuses, du personnel de service et des responsables de l’administration.

 

Les établissements adhérents à la Charte apposent un panneau « Tolérance Zéro aux abus sexuel » lors d’une manifestation organisée par l’ensemble de la communauté éducative.

Cérémonie de la mise en route de la Charte de Bonnes Pratiques

 

 

Les enfants proclament "tolérance zéro aux abus sexuels" au sein de leur établissement

 

 

Druckversion Druckversion | Sitemap
© 2016 Kinderrechte Afrika e. V. - Zukunft für Kinder in Not