Trafic d'enfants au Togo

 

Notre partenaire CREUSET-Togo raconte:

 

"Le trafic des enfants devient un phénomène inquiétant voir surprenant : 44 enfants en deux semaines dans les régions Centrale et Kara.

Le 18 janvier 2016 à Tchamba dans la région centrale 05 mineurs étaient concernés ; 05 jours plus tard c'est-à-dire le 23 du même mois, 18 autres mineurs étaient aussi victimes de trafic à Bassar et 06 le 25 janvier à Kétao. La situation dévient préoccupante lorsqu’une semaine plus tard, le 1er février, 15 nouveaux mineurs ont été référés à CREUSET.

[...]

Dans la nuit du 23 au 24 janvier 2016, l’animateur de CREUSET TOGO à Bassar a été saisi par le Commandant de Brigade de Bassar relativement à 18 mineurs victimes de trafic. En effet, suite à  des informations reçues, le capitaine de compagnie de Bassar accompagné d’un lieutenant ont intercepté un véhicule d’immatriculation TG 7511 AD ayant transporté en direction du Nigéria 36 passagers dont 18 mineurs. Le chauffeur dudit véhicule a en effet pour des raisons pécuniaires embarqué 27 passagers (16 majeurs et 11 mineurs) à bord du véhicule et 09 (02 majeurs et 07 mineurs) sur le porte bagage du véhicule (au dessus). Les passagers sur le porte bagage du véhicule était couverts de bâche et attachés comme des colis afin de tromper la vigilance des forces de l’ordre au poste de contrôle. Le chauffeur fut conduit à la brigade de Bassar pour investigations. Ce dernier ne signala pas la présence de mineurs sous les bâches sur le porte bagage. Ces derniers furent découverts grâce à la curiosité d’un gendarme. Ce dernier a en effet  remarqué des mouvements dans la bâche sur le porte bagage du véhicule en haut. Il monte sur le véhicule pour vérification et découvre la présence de 07 mineurs presque asphyxiés sous la bâche. On les fait descendre et les associe aux autres mineurs."

 

 

 

Sur une période de deux semaines en janvier-février 2016, CREUSET-Togo a recu 44 enfants entre 3 et 18 ans, qui étaient victimes de trafic. L'ONG les a accueilli dans son centre de transit, les offert des soins immédiats et a organisé leur réinsertion familiale.

 

Druckversion Druckversion | Sitemap
© 2016 Kinderrechte Afrika e. V. - Zukunft für Kinder in Not