Bénin : Projet de renforcement des Familles et des Institutions Locales pour la protection des Enfants contre les abus sexuels et diverses formes de traite. 

 

 

 

Zones du projet : Bonou, Adjohoun, Dangbo, Aguégués, Akpro-Missérété et Porto-Novo

 

Période du projet : 01/01/2014 – 30/04/2017

 

Partenaire local : CIPCRE Bénin (Cercle International Pour la Promotion de la Création)

 

Situation au départ

 

En 2008, CIPCRE-Bénin a initié une étude sur la traite des enfants à des fins d’exploitation sexuelle. Sur 252 filles en prostitution âgées de 12 à 17 ans interrogées, la moitié d’entre elles avaient été vendues à des réseaux de trafiquants nationaux ou internationaux par leurs familles ou des proches. Les gains mensuels moyens étaient de 56 €, les filles en recevaient 2% et les proxénètes 98%. Un complément d’enquête réalisé en 2009-2010 a montré l’existence de violences sexuelles fréquentes dans les établissements scolaires et de formation, dans les familles, au marché et sur les sites de construction, dans les clubs de jeunes et vidéoclubs ainsi que dans les communautés de foi.

 

CIPCRE s’engage fortement pour réduire ce fléau, mais des aspects néfastes persistent :

 

  • Les auteurs d’abus sont rarement poursuivis et condamnés ; la protection et l’accompagnement des victimes sont insuffisants
  • Les enfants et les adultes sont sous l’influence négative des images sexuelles omniprésentes dans les médias
  • Beaucoup d’enfants vivent loin de leurs familles, ce qui empêche la communication parents-enfants et l’assistance des parents à leurs enfants.

Objectif du projet

 

Le projet vise à protéger de manière plus effective et durable les enfants, particulièrement les filles, des violences sexuelles.

 

Ils seront formés pour mieux se défendre contre les agressions sexuelles.

 

Leur protection sera aussi améliorée par l’engagement des acteurs étatiques et de la société civile chargées de mettre en œuvre des mesures et actions de protection.

Groupes cibles

 

  • 15.540 enfants et jeunes
  • 6.120 parents et tuteurs
  • 64 membres des associations et comités locaux de protection des enfants
  • 90 relais dans les communautés de foi
  • 30 autorités traditionnelles
  • 30 responsables de vidéoclubs et de cyber-cafés
  • 20 représentants des médias
  • 45 représentants des services déconcentrés de l’Etat
  • 95 fonctionnaires municipaux
  • 60 directeurs d’établissements scolaires et 140 enseignants

Activités du projet

 

  • Sensibilisations des responsables des différentes communautés de foi
  • Sensibilisations des autorités traditionnelles de 6 communes
  • Sensibilisations des parents
  • Création de plateformes d’échange entre responsables des vidéoclubs et cyber-cafés ainsi que des autorités traditionnelles et religieuses
  • Sensibilisation des animateurs radio, télévisions et de la presse écrite
  • Elaboration et mise en œuvre d’un média-plan
  • Formation de 35 fonctionnaires des services déconcentrés de l’Etat
  • Formation de 60 personnes de contact dans les communautés de foi et des associations dans 6 communes
  • Une formation annuelle dans chaque commune pour 140 enseignants de 20 écoles
  • Organisation d’une rencontre de 15 responsables des services étatiques aux niveaux national et régional (les directions de la police, d’économie, de santé, de la famille, l’enfance et la jeunesse, de la justice ; ministère publique ; tribunaux)
  • Installation d’une ligne verte dans les zones d’intervention pour la dénonciation des cas d’abus et de violence ainsi que pour l’orientation des victimes
  • Plaidoyer pour l’institutionnalisation d’un Code de conduite pour la lutte contre les violences sexuelles faites aux enfants dans tous les établissements scolaires au Bénin
  • Appui technique et logistique aux établissements scolaires dans la mise en œuvre de leurs plans d’action pour la protection des enfants
  • Organisation d’un échange annuel entre 60 directeurs d’écoles
  • Formation annuelle de représentants communaux des 6 communes et soutien dans la mise en œuvre de leurs plans d’action
  • Formation régulière des leaders de jeunes des milieux scolaires et non-scolaires
  • Formation des comités locaux de protection
  • Soutien des groupements d’apprentis et d’élèves
  • Soutien des enfants vivant isolés de leurs familles

Financement

 

Coûts du projet : 545.688 Euro
 

Partenaires financiers :

  • La Coopération Allemande (BMZ)
  • KiRA (Kinderrechte Afrika e. V. : donations)

Photo en tête : des élèves d’une école secondaire au Benin assistent avec enthousiasme à la cérémonie d’installation du panneau « Ici tolérance zéro aux abus sexuels ». Avec cette initiative, ils déclarent qu’ils n’acceptent pas de violences sexuelles au sein de leur établissement. © Elisabeth Munsch/KiRA

Bleiben Sie informiert: Abonnieren Sie unseren

Kinderrechte Afrika e. V.

Schillerstraße 16

D-77933 Lahr

 

Tel.: 07821/38855

Fax: 07821/985755

info@kinderrechte-afrika.org

 

Spendenkonto:

Sparkasse Offenburg/Ortenau

BIC: SOLADES1OFG

IBAN:

DE 86 6645 0050 0000 0040 44

Druckversion Druckversion | Sitemap
© 2016 Kinderrechte Afrika e. V. - Zukunft für Kinder in Not