Togo : Renforcement des centres de protection d'enfants

 

Régions du projet : Régions Plateaux, Centrale et Kara au Togo

 

Titre complet : Projet d’accompagnement de structures de protection d’enfants vulnérables au Togo dans la réalisation des normes et standards nationaux et d’une approche basée sur les droits des enfants (en sigle PASPEV-Togo)

 

Durée :  15/11/2019 au 15/01/2023


Partenaire local : CREUSET-Togo

Aperçu du projet

Kandyaa, le centre de protection d’enfants de notre partenaire CREUSET, s'est développé en centre modèle au Togo. Dans une évaluation nationale de 120 établissements de protection de l'enfance, Kandyaa a été considéré comme l'un des rares centres à être performant. D'autres centres ont été jugés perfectibles, non fonctionnels ou même maltraitants.

 

A travers ce projet, CREUSET et KiRA vont partager leur expérience et bonnes pratiques aux opérateurs de 6 autres centres. Il s'agit, entre autres, d’améliorer les infrastructures d’accueil : la rénovation ou de la construction de locaux (dortoirs, réfectoire, cuisine, salle d’étude etc.), d'aires de jeux et d'installations sanitaires actuellement inadaptés ou dysfonctionnels. En outre, l'introduction d'une approche pédagogique fondée sur les droits de l'enfant, d’une gestion administrative et financière rigoureuse et transparente et d’activités génératrices de revenus pour un financement de plus en plus indépendant des centres font partie intégrante de ce projet, en vue de leur permettre d’être en règle par rapport aux normes et standards nationaux et d’améliorer la protection des enfants vulnérables au Togo dans les 3 régions Plateaux, Centrale et Kara.

Situation de départ

Au Togo, de nombreux enfants vivent en situations de détresse, dans la rue, dans des emplois où ils sont exploités, rejetés de leur famille ou de leur belle-famille en cas de séparation de leurs parents ou pour des accusations de sorcellerie, maltraités ou tombés entre les mains de trafiquants d'enfants. Environ 4 000 d’entre eux trouvent refuge dans des centres de protection d’enfants.

Compte tenu de sa bonne réputation, le centre Kandyaa de CREUSET reçoit régulièrement de nouveaux enfants dans le besoin. Ils y sont orientés par des travailleurs sociaux, des juges, des officiers de police, des autorités locales et traditionnelles ou d'autres acteurs. En conséquence, Kandyaa fait toujours face à la limite de ses capacités. Il s’avère donc nécessaire d'avoir plus de structures de protection d'enfants performantes.

 

Dans le cadre de ce projet, 6 structures seront accompagnées en vue de leur permettre de répondre aux normes et standards en vigeur. Elles accueillent des enfants en situation difficile de toutes catégories.

Cependant, faute de personnel formé, ces structures n'ont pas de concept pédagogique qui prévoit de manière structurée des activités socio-éducatives, ludiques, culturelles ou sportives, tout en prenant en compte la participation des enfants et incluant un concept de réinsertion des enfants. 

Sanitaires dysfonctionnels dans un des centres

Les infrastructures d’accueil ne sont pas toujours adaptées à une collectivité d’enfants : absence d'espaces pour le sport et le jeu ou d’espaces communs pour manger et apprendre. Les sanitaires sont souvent insalubres ou dysfonctionnels, et non séparés par sexe. Presque partout, l'approvisionnement en électricité et en eau potable est insuffisant pour la prise en charge des enfants. Les chambres à coucher sont en partie délabrées : fenêtres cassées, invasion de termites, mauvaises installations électriques (risques de courts-circuits et d’électrocution). Certains dortoirs sont sombres et mal ventilés, ce qui non seulement pose des risques pour la santé des enfants, mais attire également des insectes. Les lits et les matelas sont en nombre insuffisant pour tous les enfants et/ou doivent être remplacés. Les conditions d'hygiène pour le stockage des provisions et pour la préparation des aliments doivent être améliorées.

Il y a aussi un grand besoin d’ustensiles de cuisine, mais aussi de matériel didactique, de sport et de jeux...

 

Les responsables des centres sélectionnés sont très engagés pour la cause des enfants et font également du bénévolat à grande échelle pour faire vivre leur centre, mais ils n'ont actuellement pas les ressources financières et humaines ou le savoir-faire spécifique pour répondre aux normes et standards des conditions d'accueil des enfants.

Objectifs du projet

Objectif général : Le Projet contribue à renforcer la protection des enfants dans les structures de la société civile dans 3 régions du Togo.

 

Objectif du projet : Dans 6 centres de protection d’enfants du Togo, les conditions d’accueil et d’accompagnement des enfants en situation de détresse sont conforme aux droits des enfants et aux normes et standards nationaux.

 

Sous-objectifs :

  1. Les conditions d’accueil de 6 centres sont renforcées pour accomplir les normes et standards nationaux. La situation dans les centres s’est ainsi durablement améliorée pour l’accueil des enfants (240 pendant la période du projet).
  2. Le personnel des 6 centres accueille et accompagne les enfants suivant une approche basée sur les droits de l’enfant
  3. La viabilité des 6 centres est renforcé durablement.
  4. Les services étatiques décentralisés et les institutions civiles dans les 6 communes du projet soutiennent le travail des 6 centres en concertation.

Activités principales du projet

  • Construction et/ou réhabilitation des infrastructures selon le besoin constaté dans les 6 centres (dortoirs, sanitaires, cuisines, réfectoires, aire des jeux etc.)
  • Equipement des 6 centres en meubles et en matériel de couchage, de cuisine, de stockage, de jeux, de sports, matériel pédagogique etc.
  • Formation du personnel des centres pour l’accueil et l’accompagnement des enfants, pour la gestion financière transparente, pour l’autonomisation à travers les activités génératrices de revenus, pour le levé de fonds et la communication publique
  • Embauche des socio-pédagogues qualifiés par les centres
  • Appui au démarrage et à la mise en œuvre des activités génératrices de revenus pour les centres
  • Formation leaders traditionnels et locaux, des professionnels de médias et production de 240 émissions radio pour un soutien des centres dans leur localité
  • Organisation de sensibilisations communautaires
  • Renforcement de 18 clubs d’enfants pour favoriser l’échange des enfants dans les centres et hors des centres et pour réduire la stigmatisation des enfants
  • Appui à la restructuration du réseau des centres de protection des enfants (RESAEV) et activités concertées de plaidoyer auprès des acteurs étatiques

Financement

Coûts du projet : 624.800 Euros

 

Partenaires financiers :

Wir wünschen ein gesundes neues Jahr!

Spendenkonto:

Sparkasse Offenburg/Ortenau

Kinderrechte Afrika e. V.

BIC: SOLADES1OFG

IBAN:

DE69 6645 0050 0076 0040 44

Kinderrechte Afrika e. V.

Schillerstraße 16

D-77933 Lahr

 

Tel.: 07821/38855

Fax: 07821/985755

info[at]kinderrechte-afrika.org

Druckversion Druckversion | Sitemap
© 2016-20 Kinderrechte Afrika e. V. - Zukunft für Kinder in Not. Das Kopieren und/oder die Verwendung von Bildern sowie anderen Inhalten dieser Webseite ist nur mit ausdrücklicher Zustimmung von Kinderrechte Afrika e. V. gestattet. La copie et/ou l'utilisation d'images et d'autres contenus de ce site web ne sont autorisées qu'avec le consentement explicite de Kinderrechte Afrika e. V. The copying and/or use of images and other contents of this website is only permitted with the explicit consent of Kinderrechte Afrika e. V.