Actualités

Juin 2022: Nouveau film docmentaire au Mali - "La nouvelle ère pour les travailleuses domestiques"

Maltraitance, exploitation, viol - Ce film de 19 minutes retrace la situation des aide-ménagères au Mali et les actions que notre partenaire GRADEM entreprend avec son réseau COMADE et l'ONG SOLI-AM.

 

A partager au maximum!

Mars 2022: Etude Microtrottoir sur la responsabilité parentale montre des grands progrès dans le Plateau et l'Ouémé au Bénin

Sur une période de deux à trois ans, une étude micro-trottoir a été conduite sur la connaissance qu’ont les parents des dispositions légales concernant la famille. Il s'est avéré que, depuis le début du projet, le travail de sensibilisation a permis de faire de grands progrès dans la compréhension de la responsabilité parentale, surtout dans le département du Plateau. En 2019, 85% des parents interrogés au Plateau estimaient que la violence dans l'éducation était justifiée. En 2022, ils ne sont plus que 9%. Lire la suite.

Rapport d'étude 2022
Médiation2_Etude_microtrottoir_à_mi-parc[...]
PDF-Dokument [537.7 KB]

Janvier 2022: Des bons résultats à l'évaluation finale du projet au Mali

Notre projet avec le partenaire GRADEM au Mali Accès à une éducation et surtout sans violence pour les enfants en zones rurales. Promotion d'Initiatives citoyennes, pouvait clôturer en 2021 avec des très bons résultats, selon l'évaluation finale du projet.

Voici le rapport d'évaluation avec un résumé exécutif :

Notre nouveau projet au Mali contribue desormais au transfert des compétences de ces approches éprouvées à d'autres organisations de la société civile afin de multiplier leur envergure.

Trois nouveaux projets ont démarré en 2021

Octobre 2021 : Marthe Wandou reçoit le Right Livelihood Award 2021 !

En 2021, le Right Livelihood Award, également connu sous le nom de « Prix Nobel Alternatif », était décerné, entre autres, à Marthe Wandou, coordinatrice de notre organisation partenaire ALDEPA dans l'Extrême Nord du Cameroun.

 

Elle a reçu le prix "pour avoir mis en place un modèle de protection de l'enfance au niveau communautaire face au terrorisme et à la violence sexuelle dans la région du lac Tchad".

 

En lire plus sur la page de la Fondation Right Livelihood Award.

 

Nous sommes fiers de travailler avec Marthe et son équipe à ALDEPA sur des projets de protection de l'enfance depuis plus de 10 ans !

 

Félicitations, Marthe !

Juin 2021 : Les membres ont élu un nouveau conseil d'administration

L'association Kinderrechte Afrika e. V. (KiRA) a desormais un nouveau conseil d'administration. Dr. Michael Brünger prend service en tant que président de l'association. Klaus Sänger à son côté prend la fonction du vice. Le trésorier Hubert Henninger et la chargée de protection des enfants au sein de KiRA, Pia-Christina Böhm, étaient confirmés pour un mandat additionnel.

Janvier 2021 : Les résultats d'un sondage au Bénin montrent des avancées, mais beaucoup reste à faire

Un sondage micro-trottoir a été réalisée dans les 14 communes de notre nouveau projet que nous réalisons avec ESGB au Bénin.

 

Le sondage montre le niveau de connaissance des populations concernant les dispositions légales régissant la famille et certains droits des enfants. Lire la suite...

Décembre 2020 : Le rapport du Secrétaire Général de l'ONU sur les enfants et le conflit armé au Mali

Le rapport du Secrétaire Général de l'ONUAntonio Guterres, sur les enfants et le conflit armé au Mali documente les violations graves des droits des enfants en situation de conflit armé conformément à la Résolution 1612. Le rapport couvre une période de près de 3 ans (du 1er juillet 2017 au 31 mars 2020). 

 

Un article avec les ajouts d'Antoine Akplogan, Directeur exécutif de notre partenaire GRADEM au Mali est paru dans la presse locale.

 

Le rapport en question est joint en bas. Voici quelques données :

 

Graves violations des droits des enfants au Mali (juillet 2017 - mars 2020)

Nombre total de violations graves : 1 764 violations graves

  • Recrutement et utilisation : 513 enfants
  • Meurtres et mutilations : 495 enfants (306 tués, 189 mutilés)
  • Le viol et les autres formes de violence sexuelle : 74 enfants
  • Attaques contre des écoles et des hôpitaux : 216 attaques (169 écoles, 47 hôpitaux)
  • Enlèvement : 38 enfants
  • Refus de l'accès humanitaire : 425 incidents


Éléments clés de l'analyse

  • Forte augmentation des violations graves par rapport au rapport précédent, qui couvrait une période plus longue de trois ans et demi et au cours duquel 740 violations graves ont été vérifiées (contre 1 764 dans le présent rapport).
  • Augmentation importante de cinq des six violations graves, car les incidents de viol et de violence sexuelle sont sous-déclarés en raison de la sensibilité de la dénonciation de cette violation et du manque de services spécialisés pour les survivants
  • Le recrutement et l'utilisation d'enfants restent la violation la plus fréquente, le nombre de cas (513) ayant doublé par rapport à la période précédente. Parmi eux, 45 ont été utilisés par les FAMA dans la région de Gao, qui ont tous été libérés au début de 2020
  • Forte augmentation des meurtres et des mutilations d'enfants, en particulier dans la région de Mopti
  • L'accès aux services de base tels que l'éducation et les soins de santé a été gravement compromis tout au long de la période, le nombre total d'attaques contre des écoles et des hôpitaux ayant augmenté de manière exponentielle
  • Les régions du centre et du nord du Mali ont enregistré le plus grand nombre de violations vérifiées (plus de 1 700 violations)

 

Recommandations au gouvernement

  • Accélérer la révision du code de protection de l'enfance afin de criminaliser le recrutement et l'utilisation d'enfants de moins de 18 ans
  • Adopter la loi supprimant un délai pour l'enregistrement des naissances
Les enfants et le conflit armé au Mali
Rapport du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU)
Rapport du SGNU_Les enfants et le confli[...]
PDF-Dokument [302.1 KB]

Décembre 2020 : A la journée internationale de la fille, ESGB sensibilise les filles de la commune des Aguégués au Bénin

Les célébrations de la journée internationale de la fille (23 décembre) dans la commune des Aguégués au Bénin ont été marqué par l'intervention de notre partenaire ESGB. L'ONG a sensibilisé les filles pour prévenir les abus sexuels.

 

Cet article de la presse locale en rapporte. 

ESGB s'est inscrit dans la protection des enfants et surtout dans la promotion de la fille.

Décembre 2020 : Le renforcement des encadreurs des clubs d'enfants marque le démarrage d'un nouveau projet au Mali

Lire l'article qui est paru dans la presse locale !

Un nouveau projet triennal avec notre partenaire GRADEM au Mali vient de démarrer. 

La professionnalisation et la mise en réseau des clubs d'enfants et de jeunes ainsi que d'autres acteurs de protection d'enfants sont au centre de ce nouveau projet soutenu par la coopération allemande (BMZ). Des premières formations - pour des encadreurs des clubs d'enfants - ont renforcé les connaissances et compétences de ces acteurs sur des problématiques des droits de l'enfant. Au projet...

Septembre 2020 : A la clôture du projet au Togo, un documentaire sur les acquis est réalisé

Notre projet avec le partenaire CREUSET au Togo est clôturé avec des très bons résultats. Un documentaire sur ces acquis était vulgarisé sur les chaines de télévision au Togo et est disponible sur youtube.

Août 2020 : Une activité génératrice de revenus pas comme les autres

A l'Extrême Nord du Cameroun, plus que de l’amour c’est devenu de la passion, les jeunes de la nouvelle dynamique citoyenne à travers leur activité génératrice de revenus (AGR) sont l’exemple même du vivre ensemble encore plus, de l’agir ensemble. Issus de divers ethnies et religions, ils se sont réunis autour d’une activité génératrice de revenu : un café restau...

 

Lire les 2 articles sur 

la révolution des attitudes sur le genre à travers des activités génératrices de revenus.

Juin 2020 : Un caléidoscope d'activités pour célébrer les 30 ans de la Convention relative aux Droits de l'Enfant

En novembre 2019, KiRA et ses partenaires ont célébré de manière solennelle les trente ans de la Convention Relative aux Droits des Enfants sous le thème « Debout pour nos droits, l’avenir nous attend ! »

 

Les enfants de quatre pays ont organisé et présenté une variété d'activités pour rappeler aux enfants et aux adultes l'importance de continuer à défendre les Droits de l'Enfant. Nous prenons la Journée de l'Enfant Africain (16 juin) comme occasion d'en parler.

Lire la suite

Avril 2020 : Début des constructions pour un centre de protection d'enfants en situation de détresse à Maroua

A Maroua à l'Extrême Nord du Cameroun, commence la construction d'un centre de protection d'enfants afin de renforcer notre partenaire ALDEPA dans son travail quotidien avec les enfants vulnérables.

 

Des enfants dans la rue, en rupture familiale, victimes de violences et d'exploitation ou en conflit avec la loi, entre autres, y trouveront de la protection et du soutien dans un cadre qui respecte leurs droits fondamentaux. Le centre accompagnera ces enfants jusqu'à ce qu'une solution possible soit trouvée pour leur réinsertion familiale et sociale. Un suivi post-réinsertion sera assuré par ALDEPA. 

Connaitre les détails

Janvier 2020 : Nouveau projet de mise en place d'une ferme école et d'autosuffisance au Bénin

Notre partenaire ESGB accompagne les enfants, en particulier les filles, en situation de détresse. L’association est désormais confrontée au défi d'assurer l'accueil, les soins et le soutien des filles à partir de ses propres ressources.

 

En créant une ferme modèle, ESGB souhaite assurer durablement les besoins de base, en particulier l'alimentation équilibrée d'au moins 200 filles par an. La ferme pourra aussi assurer la formation de jeunes de plus de 14 ans. Le surplus de production agricole sera vendu et les recettes serviront à couvrir d’autres besoins tels que l’habillement des enfants accueillis, les fournitures scolaires, les médicaments et autres.

Lire la suite

Cameroun : Publication de bonnes pratiques pour renforcer le système de justice juvénile

A la clôture de notre projet avec ALDEPA au profit de mineurs en conflit avec la loi, ainsi que des enfants dans la rue et des enfants victimes d'exploitation et de la traite, une publication de bonnes pratiques est disponible. Ce guide reprend les principales leçons apprises de 2 phases de projet (depuis 2013) et les rend accessible aux acteurs de protection des enfants.

Voici la version digitale : 

Guide de bonnes pratiques
Publication de Bonnes Pratiques en justi[...]
PDF-Dokument [23.0 MB]

Janvier 2020 : Les premiers résultats constatés à la fin de la 1ère année de mise en œuvre du projet au Mali

Elisabeth Munsch, de retour d’une mission de suivi du projet « Promotion d’initiatives citoyennes de développement durable pour l’accès des enfants à leurs droits en milieu rural défavorisé » exécuté dans les régions de Koulikoro, Ségou et Mopti, raconte des premiers résultats constatés à la fin de la 1ère année de mise en œuvre du projet. Lire la suite.

Décembre 2019 : Démarrage du projet de renforcement de centrres d'accueil et de protection d'enfants au Togo

Nous venons de démarrer un nouveau projet avec notre partenaire CREUSET pour renforcer la protection des enfants dans les régions Plateaux, Centrale et Kara au Togo. 

6 centres d'accueil et de protection d'enfants seront accompagnés dans la mise en oeuvre des normes et standards nationaux pour l'accueil des enfants en situation de détresse. 

En lire plus sur le site du projet.

Notre chargée du projet a accompagné le demarrage sur place au Togo. Lire l'article du partenaire sur cette mission.

Décembre 2019 : Le projet pilote favorisant les médiations familiales pour un meilleur encadrement des enfants au Bénin prend fin avec des très bons résultats

L’action pilote du projet “Promotion de la responsabilité parentale et création d’un environnement protecteur des enfants victimes de conflits parentaux au département Ouémé au Bénin” exécuté du 1/1/2017 au 31/12/219 avec le co-financement de la coopération allemande (BMZ) s’achève dans l’optimisme. En effet, l’évaluation montre qu’elle a pleinement répondu aux besoins et les objectifs assignés sont atteints. Il est à noter une grande satisfaction quant à l'implication des différents acteurs qui ont contribué par des actions en synergie et par là, favorisé l'atteinte des résultats. Les cibles auxquelles il est adressé sont satisfaites des prestations reçues et espèrent la continuité des actions dans le futur.

 

Voici les grandes tendances observées lors de l'évaluation finale du projet :

Octobre 2019 : 3e microtrottoir montre un progrès vers la responsabilité parentale au Bénin

Notre partenaire ESGB a mené une 3e étude microtrottoir (debut - mi-parcours - fin de projet) sur la compréhension de la famille et de la responsabilité parentale dans la région du projet au Bénin.

 

Les dispositions légales concernant la famille et les enfants sont de plus en plus connues. On note environ une moyenne de 30% de progrès sur l’ensemble des items. La compréhension de la coresponsabilité des parents à l’égard des enfants pendant et après le mariage/concubinage est connue et les changements de comportement suivent plus lentement mais surement. Il en est de même pour les déclarations des naissances et l’abandon de certaines coutumes telles que le lévirat. Les sensibilisation massives, à travers les différents vecteurs de communication ont porté du fruit.
Du point de vue du cadre institutionnel, on constate que les centres sociaux ont connu une amélioration de leur dotation financière et de ce fait s’impliquent davantage. Même si c’est encore minime et insuffisant, c’est un progrès qui doit être souligné. 

Voici le rapport des 3 études menées au différent points dans la mise en oeuvre du projet
Microtottoir projet médiation ESGB oct19[...]
PDF-Dokument [711.8 KB]

Août 2019 : Campagne de mobilisation interreligiöse au Benin

Mobilisation interreligiöse pour les droits de l'enfant
Lire l'article qui était publié au Bénin sur cette activité phare de notre projet de lutte contre les abus sexuels, l'exploitation et la traite des enfants avec notre partenaire CIPCRE-Bénin.
MIR.pdf
PDF-Dokument [937.7 KB]

Février 2019 : Les volontaires formés racontent comment les activités du projet ont changé leur vie et celle dans les communautés

"... la rencontre avec ALDEPA a beaucoup modifié ma vision des choses dans la vie. Bref, elle a modifié ma vie..."

 

Lire la suite sur les effets positifs de nos actions avec ALDEPA dans l'Extrême Nord du Cameroun pour la promotion de la paix et du vivre ensemble.

 

Mali : Beaucoup de réactions positives à la fin du projet

« GRADEM doit continuer ce travail parce qu’il change la vie des aides ménagères, » dit une jeune fille. Grace à une formation de base organisé par notre partenaire GRADEM au Mali, elle a pu trouver un travail où elle n’est pas exploitée, mais où ses droits sont respectés.

 

Un membre d’une association de protection des enfants explique : « Au début, les employeuses étaient méfiantes. Elles pensaient qu’on allait monter les jeunes filles aide-ménagères contre elles. Mais peu à peu elles ont vu le bénéfice pour les filles et pour elles. »

 

Elisabeth Munsch accompagne actuellement la clôture de notre projet avec GRADEM de la promotion des droits des jeunes filles aide-ménagères.

 

Lire plus de réactions des groupes cibles.

Cameroun : La cohésion interculturelle dans les communes évolue

Elisabeth Munsch, chargée de projet de KiRA raconte :

 

« A l’Extrême-Nord du Cameroun éprouvé par les actions terroristes, ALDEPA a eu une idée formidable pour promouvoir le vivre ensemble dans les villages : Chaque mois, la communauté est réunie sous un arbre pour discuter d’un thème qu’elle a choisi. ...  »

 

Lire la suite

Benin : Nouvelle étude micro-trottoir sur la vision du mariage et des responsabilités des parents

Deux études micro-trottoir sur la vision du mariage et des responsabilités des parents ont été réalisé dans les 9 communes du projet de promotion d'un environnement familial protecteur des enfants. 360 questionnaires valides ont été dépouillés et analysés.

Ce 2ème micro-trottoir en juin 2017 permet de constater une forte progression des connaissances concernant les dispositions légales liées à la famille et aux enfants.

Lire la suite.

Initiative communautaire de lutte contre le mariage précoce au Ghana

Le mariage précoce et forcé est interdit par la loi au Ghana. Néanmoins, chaque 4e fille au nord du pays est marié avant d’atteindre la majorité. Lors d’une sensibilisation de la communauté à l’arrondissement de Tolon, les participants ont pris l’initiative et ont demandé de faire une séance de travail pour élaborer des lois complémentaires
afin d’effectivement terminer ce fléau.         

Lire la suite

Cameroun : Notre case, fondation solide d’une vie nouvelle 

 

Deux frères qui vivaient dans la rue ont construit leur maison.

Avec l'appui de notre projet, ils vont aussi à l'école.

 

Lire la suite

Développement des mentalités au Cameroun: Les jeunes musulmans et chrétiens renforcent le dialogue interculturel

« J’ai frappé, on ne savait même pas pourquoi, on a été éduqué comme ça. Quand je pense à tout ça aujourd’hui, j’ai honte de ce que j’ai fait avant. » - Le jeune est membre d’une association interreligieuse dans son village maintenant et s’engage personnellement pour le dialogue entre les religions et pour le vivre ensemble pacifique. On constate des grands progrès dans les mentalités depuis le début du projet à l’Extrême Nord du Cameroun.

Lire la suite.

Approvisionnement en électricité à la ferme au Togo

L'installation solaire à la ferme de notre partenaire CREUSET-Togo est terminée ! Les bâtiments sont maintenant éclairés pendant les heures de la soirée - un valeur ajouté important pour le personnel à la ferme et les jeunes qui y font leur apprentissage.

Lutte contre les abus sexuels au Cameroun: Bilan de projet

Avril 2018:

Notre projet de lutte contre les abus sexuels et les discriminations sexistes au Cameroun prend fin ce mois. Notre chargée de projet Elisabeth Munsch accompagne le partenaire CIPCRE pour, ensemble, terminer les activités et évaluer les acquis des dernières années. Elle raconte:

 

"Les travaux de clôture du projet évoluent bien; j'ai aussi eu l'occasion de me rendre compte, lors de visites de terrain, de l'importance du "Code de Bonne Conduite" dans les établissements scolaires.

Les inspecteurs du primaire l'ont accueilli avec enthousiasme et se sont investi pour sa vulgarisation dans les établissements scolaires. La fiche de protocole de mise en œuvre leur a bien facilité le travail. Dans les établissements du primaire, il y a également eu un très bon accueil; enfants et adultes des communautés scolaires l'ont ratifié. Les fiches d'émargement et comptes rendus de mise en place des comités de suivi ont été remontés auprès des inspecteurs. Nous sommes en train de produire un rapport spécifique sur le sujet.

Je me rend compte qu'une telle action répond à des besoins évidents, mais personne dans les écoles ne savait comment s'y prendre pour créer un changement;  la dynamique fait l'unanimité parce qu'elle a été proposée clés en main... Enseignants, parents et enfants disent que les comportements ont changé: les filles ne se font plus embêter par les garçons, les enseignants surveillent mieux les récréations et les sanitaires, les châtiments corporels ont diminué. Des directeurs affirment qu'aucune fille n'a abandonné l'école en cours d'année.

Il est important d'introduire ce "Code de Bonne Conduite" contre les abus sexuels dans tous les établissements scolaires du pays. Des milliers d'enfants seraient ainsi mieux protégés, mais sans un financement spécifique pour une telle action, la diffusion ne sera pas faite..."

Voici un bilan du projet
Bilan projet RECAPE.pdf
PDF-Dokument [3.1 MB]

Revueil sur les droits fondamentaux des enfants travailleurs au Mali

Un recueil, qui explique de manière compréhensible les droits des enfants travailleurs au Mali, était publié au Mali.

 

Il était élaboré par 50 acteurs de l'Etat et de la société civile ainsi que des experts en droit et sert comme un outil pratique pour les acteurs de la protection des enfants, en particulier les filles aide-ménagères.

Mali : Véritable amélioration du statut des filles et de leur accès à l'éducation

Le projet « Amélioration du statut, de l’éducation et de la formation ainsi que des perspectives d’avenir des filles dans 58 villages de 5 communes rurales dans les régions de Ségou et Koulikoro 1.03.2015 – 29.02.2018 » prend fin. Elisabeth Munsch, chargée de projet accompagne l’équipe GRADEM pour la fin de l’évaluation externe et les travaux de capitalisation en vue de la clôture. Elle nous rapporte les principaux résultats.

La protection de la famille

Pour une meilleure protection de la famille, un nouveau livret, élaboré au Bénin par ESGB et son partenaire KiRA ainsi que les experts en droit, explique le cadre légal des responsabilités des parents avec des commentaires et recommandations pratiques.

Des traductions en Yoruba et Ouémé vont suivre afin de rendre ce guide accessible aux populations dans nos zones de projet.

Voir le document

Rencontre extraordinaire au Cameroun:

Nos partenaires échangent des expériences

Au rencontre sud-sud en novembre 2017, nos partenaires africains ont eu l'occasion extraordinaire de se connaitre et d'échanger des problématiques et les approches différents dans la protection des enfants.

Lire la suite

Cameroun : « Nous avons aussi la chance d’aller à l’école »

Aminatou* et Jeanne* sont deux fillettes âgées de 4 et 5 ans accompagnant leurs mères en détention depuis 3 ans. Dès leur arrivée dans le quartier féminin de la prison, elles ont participé aux activités d’éveil ... Depuis leur scolarisation, le retour de l’école des fillettes est un grand moment de joie dans le quartier féminin ...

Lire la suite

Cameroun : « Je suis fier du métier que j’ai choisi »

Paul, 17 ans, a passé un an et demi en prison.  Pour sa réinsertion professionnelle il a choisi la couture et a été placé en apprentissage pendant un an dans un atelier de couture tenu par Mr Oumarou.

 

Lire la suite

Echappées des geoles des terroristes

 

L'Extrême Nord du Cameroun est frappé par des attaques régulières de terroristes.

Lisez l'histoire d'une fille, qui a été enlevée par un groupe extrémiste.

Ordre de Mérite de la République Fédérale d'Allemagne pour Horst Buchmann

La croix fédérale du Mérite était accordée à notre président et fondateur Horst Buchmann par le président de la République allemande. Les crédits lui ont été remis à Lahr par le secrétaire d'Etat Volker Schebesta le 8 septembre 2017. Ses engagements personnels et en tant que leader de Kinderrechte Afrika e. V. (KiRA) pour le bien-être des enfants étaient honorés à cette occasion.

La croix du mérite est attribuée aux citoyens nationaux et étrangers pour les services politiques, économiques, sociaux, de bienfaisance et intellectuels. C'est le seul prix de mérite général en Allemagne et donc la plus haute reconnaissance que la République a à offrir pour le mérite du bien commun. Une contribution financière n'est pas liée à l'attribution de l'Ordre du mérite.

Guide de Droits de L'Enfant en 7 langues locales du Togo

Avec nos partenaires au Togo, Mali, Benin et Cameroun, nous préparons des guides pratiques de traduction des Droits de l'Enfant en langues vernaculaires et adaptée au contextes culturels.

 

Pour le Togo, le guide est déjà prêt en Francais facile ainsi qu'en 7 langues locales. Il est disponible ici. Pour chaque langue, il existent également des éditions séparées.

Notre accompagnement et suivi de projets

Nous travaillons avec des partenaires locaux africains pour élaborer, développer et mettre en oeuvre nos projets.

 

Ceci néccessite un accompagnement proche de chaque projet. Notre chargée de projets Elisabeth Munsch explique dans l'interview, qu'est-ce que ça veut dire, exactement.

11 mai 2017: Rapportage sur les enfants dits sorciers sur France24

France 24 rapporte des enfants dits sorciers au Togo et de l‘engagement de notre partenaire CREUSET pour ces enfants.

Vue le caractère délicat de ce sujet, il n’est pas facile de combattre ce phénomène et CREUSET se met en danger réel pour accompagner ces enfants. Peu à peu, un voit une évolution des esprits et de comportements, surtout grâce aux actions de CREUSET et ces partenaires.

Attention, les images et témoignages dans le rapportage peuvent être choquants !!

Succès exceptionnel au niveau juridique: libération de 24 enfants soupçonnés de terrorisme au Cameroun

Grâce à une demande en procédure d'Habéas Corpus introduite par l’avocat mandaté par ALDEPA et le soutien des membres de la plateforme des acteurs de la justice juvénile créée à Maroua, 23 enfants soupçonnés d’être associés aux groupes d’insécurité et en détention depuis 2014 et 2015 ont été libérés les 29 et 30 mars 2017 par le tribunal. Cette décision est une première et constitue un succès exceptionnel.

Lire la suite

Formation de médiateurs spécialisés au Bénin

Les médiateurs de notre partenaire ESGB au Bénin ont profité d’un renforcement de capacités du 22 au 23 mars 2017. Dans notre projet avec ESGB, parmi les activités qui seront mises en oeuvre, il y aura entre autres activités des médiations spécifiques pour 1000 couples parentaux en cours de séparation. L’animation d’une médiation de ce type exige des savoir-faire mais aussi et surtout des savoir être vus le poids de la culture et la délicatesse du sujet à aborder. Ce premier module a posé les fondamentaux nécessaires pour aider les parents à mieux se comprendre mutuellement, ouvrant ainsi la voie à une meilleure tolérance mutuelle pour le bien des enfants.

Etude sur l'exode précoce à l'Extrême-Nord du Cameroun

Beaucoup d'enfants des zones rurales de l'Extrême-Nord du Cameroun partent en ville ou aux champs pour y gagner de l'argent pour leur scolarisation. Mais l'exode précoce des enfants est fortement lié avec l'exploitation et la traite des enfants. Selon une étude micro-trottoir réalisée en octobre 2016 sur un échantillon de 300 personnes, l’exode précoce des enfants est un fait récurrent et culturel qui n’est pas perçu comme un réel problème. Des enfants très jeunes continuent de partir, même si les adultes semblent connaitre les dangers qu’ils encourent.

Lire la suite sur le site du projet

Etude sur le profil des enfants victimes d'abus et d'exploitation sexuelle au Cameroun

Notre partenaire CIPCRE au Cameroun a analysé le profil des enfants victimes de violences sexuelles que le CIPCRE a accompagné depuis 2015 pour identifier les situations et les milieux à risque. Parmis les 468 enfants pris en compte dans cette étude, s’il est clair que les filles sont majoritaires, il n’y a pas de spécificité nette de la victime d’abus sexuel. L’enfant de tout milieu peut être victime. Le très jeune enfant peut déjà être une cible pour les abuseurs. La plupart des abuseurs se trouve dans le milieu proche de l’enfant et est connu de lui. L’acte subi laisse des séquelles aussi bien physiques que mentales importantes chez les enfants victimes qui étaient préalablement épanouis et en bonne santé.

Lire plus sur le site du projet.

Clôture et démarrage des projets au Cameroun

Marthe WANDOU, coordinatrice de notre ONG partenaire ALDEPA, nous a rendu visite à Lahr du 3 au 4 mars 2016. Lors de ce rencontre nous avons abordé :

  • la clôture du projet au profit des enfants privés de liberté et des enfants de la rue (fin mars 2016) et
  • les plannifications du projet consécutif, pour le démarrage en mai 2016. Ce projet est financé à 75% par le BMZ. Des fonds complémentaires privés doivent encore être trouvés.

Nous cherchons encore des partenaires financiers pour ce projet de lutte contre l'exploitation économique, la traite des enfants et le recrutement des enfants par Boko Haram ainsi qu'au profit des mineurs privés de liberté, les petits enfants en prison avec leurs mères et les enfants de la rue.

"Trop c'est trop": 44 enfants victimes de trafique au Togo

Dans la nuit du 23 au 24 janvier 2016, l’animateur de notre partenaire CREUSET-Togo à Bassar a été saisi par le Commandant de Brigade de Bassar relativement à 18 mineurs victimes de trafic. 44 enfants victimes de trafic étaient reférés à l'ONG en deux semaines.

Lire la suite

photo en tête : Des enfants au Ghana mobilisent leur communauté contre les violences faites aux enfants. © PAORP-VWC

Spendenkonto:

Sparkasse Offenburg/Ortenau

Kinderrechte Afrika e. V.

BIC: SOLADES1OFG

IBAN:

DE69 6645 0050 0076 0040 44

Kinderrechte Afrika e. V.

Schillerstraße 16

D-77933 Lahr

 

Tel.: 07821/38855

Fax: 07821/985755

info[at]kinderrechte-afrika.org

Druckversion | Sitemap
© 2016-20 Kinderrechte Afrika e. V. - Zukunft für Kinder in Not. Das Kopieren und/oder die Verwendung von Bildern sowie anderen Inhalten dieser Webseite ist nur mit ausdrücklicher Zustimmung von Kinderrechte Afrika e. V. gestattet. La copie et/ou l'utilisation d'images et d'autres contenus de ce site web ne sont autorisées qu'avec le consentement explicite de Kinderrechte Afrika e. V. The copying and/or use of images and other contents of this website is only permitted with the explicit consent of Kinderrechte Afrika e. V.