Tolérance zéro aux abus sexuels

Généralisation de la Charte de Bonnes Pratiques dans les établissements scolaires sur l'etendu nationale

Titre du projet : Renforcement de la protection effective des élèves contre les abus sexuels par la généralisation de la charte de bonnes pratiques aux établissements scolaires primaires et secondaires sur l’étendue nationale au Bénin

 

Période : 01 octobre 2021 – 30 septembre 2024 (36 mois)

 

Région d’intervention : Bénin, sur tout le territoire national

Contexte

Dans des projets précédents avec notre partenaire CIPCRE, nous avons réussi à introduire une charte de bonnes pratiques contre les violences et les harcèlements sexuels dans plus de 500 écoles au Bénin. Sa mise en œuvre est contrôlée par des comités de veille et d'autres élèves et enseignants formés à cet effet. Dans ces écoles, les grossesses précoces n'ont cessé de diminuer depuis l'introduction du code de conduite et des campagnes de sensibilisation.

 

Cependant, sur l’étendue nationale, les violences sexuelles, les mariages d’enfants et les grossesses précoces empêchent encore de nombreux enfants, en particulier les filles, d'aller à l'école et ont même fortement augmenté depuis la pandémie du COVID-19. Cela signifie que davantage d'écoles doivent faire l'objet d'un suivi étroit pour l'introduction et l'application effective d’une charte de bonnes pratiques, et que les parents et les communautés doivent également être davantage impliqués dans la protection de l'enfance.

 

Dans le cadre d'un nouveau projet, la charte va maintenant être diffusé dans les écoles du pays. Les acteurs étatiques sont davantage responsabilisés à cet égard aux niveaux national et local. L'accompagnement des écoles, des communautés et des acteurs se fait en coopération avec d'autres organisations de l'alliance « Tolérance zéro ».

Objectifs du projet

Objectif global : Un environnement scolaire sûr et exempt de toute forme d’abus sexuels existe pour les élèves des douze départements du Bénin.

 

Objectif du projet : Une charte de bonnes pratiques contre les violences sexuelles (CBP) est en cours d'introduction et de mise en pratique dans les écoles primaires et secondaires du Bénin.

 

Objectifs spécifiques :

  1. Aux niveaux central et décentralisé des ministères de l'éducation pour l'enseignement primaire et secondaire (MEMP et MESTFP), il existe des mécanismes concrets pour soutenir les écoles dans l'introduction et la mise en œuvre de la charte de bonnes pratiques contre la violence sexuelle.
  2. Les élèves du Bénin connaissent le contenu de la charte de bonnes pratiques contre les violences sexuelles ainsi que les mécanismes d'autoprotection et de dénonciation.
  3. Acteurs de la société civile (médias, comités de veille etc.) vulgarisent de manière compétente les contenus de la Charte de Bonnes Pratiques.

Activités principales

  • Atelier de planification, plaidoyer et rencontres de travail avec les ministères de l'éducation et des affaires sociales.
  • Programme de formation pour les acteurs étatiques, notamment les points focaux des ministères pour la vulgarisation de la charte, les inspections et les conseillers pédagogiques.
  • Développement d'un système de collecte de données sur les violences sexuelles et les grossesses précoces dans les écoles primaires.
  • Réviser la charte de bonnes pratiques en fonction de l'expérience et des résultats d'évaluation obtenus jusqu'à présent.
  • Formation des comités de veille et des pair-éducateurs dans les écoles primaires et secondaires.
  • Réunions d'échange avec les associations de parents d'élèves
  • Concours annuel « meilleure école en matière de protection de l'enfance ».
  • Intégration des thématiques des Droits de l’enfant dans les livres scolaires
  • Transcription des droits de l'enfant en 2 langues locales
  • Formation annuelle de 60 représentants des médias
  • Mise en œuvre d'une campagne médiatique avec 396 émissions radio, 6 émissions TV, 1 film documentaire sur le projet, des spots radio, sorties de presse et de contributions aux médias sociaux ainsi que la mise en œuvre d'un concours pour honorer la « meilleure contribution médiatique contre la violence sexuelle envers les élèves ».
  • Publication des acquis et bonnes pratiques du projet

Financement

Coûts du projet : 598 400 €

 

Partenaires financiers :

  • Coopération allemande (BMZ)
  • CIPCRE
  • KiRA (donations)
  • Et vous? Soutenez ce projet avec un don!

Photo en tête : Les membres d'un comité de veille ont installé dans leur école une boîte à plaintes qui permet aux élèves de signaler les violences et le harcèlement sexuels de manière anonyme. © CIPCRE-Benin

Spendenkonto:

Sparkasse Offenburg/Ortenau

Kinderrechte Afrika e. V.

BIC: SOLADES1OFG

IBAN:

DE69 6645 0050 0076 0040 44

Kinderrechte Afrika e. V.

Schillerstraße 16

D-77933 Lahr

 

Tel.: 07821/38855

Fax: 07821/985755

info[at]kinderrechte-afrika.org

Druckversion Druckversion | Sitemap
© 2016-20 Kinderrechte Afrika e. V. - Zukunft für Kinder in Not. Das Kopieren und/oder die Verwendung von Bildern sowie anderen Inhalten dieser Webseite ist nur mit ausdrücklicher Zustimmung von Kinderrechte Afrika e. V. gestattet. La copie et/ou l'utilisation d'images et d'autres contenus de ce site web ne sont autorisées qu'avec le consentement explicite de Kinderrechte Afrika e. V. The copying and/or use of images and other contents of this website is only permitted with the explicit consent of Kinderrechte Afrika e. V.